être-animateur-et-travailler-aux-usa

Comment être animateur et travailler aux USA

Le plaisir de pouvoir voyager quand on est animateur en séjour ! Rien de plus agréable ! Cela fait maintenant presque 6 ans que j’ai commencé à faire de l’animation. Au jour d’aujourd’hui mes deux meilleurs étés restent ceux que j’ai pu faire au Camp Allen, un camp qui accueille un public en situation de handicap mais surtout, qui recrute ses animateurs à travers les 5 continents ! On pourrait croire que les démarches sont difficiles et pourtant ce n’est pas le cas ! Il suffit juste de savoir où toquer pour être accompagné…et de parler anglais ! Voici donc un article qui va vous présenter un peu une démarche pour pouvoir travailler aux USA

qu’est ce qu’être animateur et travailler aux USA ?

Panneau travailler aux USALa profession d’animateur comme nous la connaissons en France n’existe pas. Aux États-Unis il y a des « counselors » qui sont, en réalité, des accompagnateurs. Il y a les school counselors, les mental health counselors ou encore les camp counselors. Ce sont ces derniers qui sont les plus proches de l’animateur comme on l’entend en France et c’est donc de ce job, auquel vous pouvez prétendre, dont nous allons parler dans cet article.

La position d’animateur peut varier selon le camp. Cela peut aller d’une fonction que l’on connait en France, c’est-à-dire, à la fois la préparation d’activités, l’animation de celles-ci et la gestion de la vie quotidienne. Mais cela peut également se cantonner à la gestion de la vie quotidienne et à l’animation. Des camps font le choix d’embaucher un « program director », littéralement, un directeur des programmes. C’est lui qui sera en charge de constituer les grilles d’activités et de préparer le matériel. Vous n’aurez donc plus qu’à arriver sur le lieu et animer l’activité. Bien que cela puisse paraître étrange de se dire que l’on n’est pas au cœur de la création des activités, certains camps (et notamment ceux qui accueillent un public en situation de handicap) prennent le parti de dire qu’ils préfèrent que les animateurs soient concentrés sur le bien-être des vacanciers dans la vie quotidienne au lieu de passer des réunions jusqu’à 00h et de la préparation jusqu’à 2h du matin !

Si vous souhaitez plus de détails sur l’animation aux USA c’est par ici que ça se passe !

Parce qu’en plus d’être cool, c’est légal

Visa USALes États-Unis ont une législation spécifique vis-à-vis des jobs d’été qui se déroulent dans des camps de vacances ou ayant un but éducatif ou d’échange culturel. Il s’agit du J-1 visa exchange visitor program. L’objectif de ce visa est de permettre à une personne qui n’est pas américaine de pouvoir travailler sur le territoire, vivre une expérience et la faire partager à son retour (un peu comme ce que je suis en train de faire avec vous !). Ce programme est, comme je l’ai dit, à visée éducative et culturelle, il fonctionne donc pour les enseignants, les étudiants, les stagiaires, les travailleurs au pair, etc…

Il est important de noter que le visa est valable 30 jours après la fin de votre contrat de travail sur place et qu’il est possible de le prolonger de 60 jours supplémentaires. C’est une durée amplement suffisante pour ceux qui souhaitent se faire un voyage sac à dos et bus après leur camp !

Avoir son séjour clef en main

De nombreuses structures proposent de vous accompagner dans vos démarches pour obtenir votre sésame pour les États-Unis. Ces organismes font le lien avec le programme d’échange J-1 visa. Évidemment les prestations de ces structures ne sont pas gratuites car elles font un certain nombre de démarches qui sont payantes. De plus elles reçoivent une partie de votre paye, ce qui fait que vous serez payé plus ou moins selon l’organisme auquel vous adhérez. Pour autant, il y en a trois que je vous conseille tout particulièrement et cela pour la qualité de leur accompagnement et le résultat final :

  • Camp Leaders : Il s’agit de l’organisme dont étaient issus le plus de membres de l’équipe d’animation sur le camp où j’ai travaillé. C’est une structure fiable et efficace
  • ICCP YMCA Program: Personnellement, c’est celui avec lequel j’ai été référencé et inscrit. J’ai ensuite été contacté directement par le directeur du Camp Allen dans lequel j’ai passé mes étés 2010 et 2011. Malheureusement ce programme n’est plus financé aujourd’hui et j’ignore s’il le sera de nouveau un jour !
  • Camp America : C’était la seconde structure la plus présente, les animateurs étaient dans l’ensemble satisfaits des services et de l’accompagnement proposé.

Il est important de préciser que ces trois organismes s’occupent de vous aider à trouver une place dans un camp. Ce qui signifie que vous n’êtes pas obligé de connaître quelqu’un directement sur place pour trouver une place, Camp Leaders et Camp America s’occupent de cela le temps que vous ayez votre visa et vos papiers. C’est grâce à cela que j’ai pu faire mes deux premiers stages de fin d’année universitaire aux États-Unis et un mémoire comparatif entre la France et les USA.

Combien ça coûte tout ça ?

Argent USAAvoir la possibilité de faire cette expérience n’est pas donné et le mieux est de se renseigner directement sur les sites des organismes puis de comparer ce qui est proposé avec le prix donné. Dans tous les cas cela va de 400 à 800 euros pour les démarches administratives (visa, ambassades, formulaires officiels, etc…). Il est important de bien prendre le temps de lire toutes les informations car certains organismes proposent différentes formules. Par exemple que l’intégralité de votre salaire (appelée pocket money car ce n’est pas considéré, à proprement parler, comme un salaire) soit reversée à l’organisme et ainsi ils vous payent les trajets en avion ainsi que les frais administratifs.

Pour donner un ordre d’idée, j’ai gagné 165 dollars par semaine la première année où j’ai travaillé dans un camp. et cela pendant 12 semaines (début juin à fin aout). Si l’on considère les frais que j’ai eu pour aller jusque là-bas et ce que j’ai gagné sur place, ma paye a donc remboursé mes dépenses de base. Si à cela vous rajoutez le fait que vous pouvez obtenir des billets d’avions ou des frais moindres du fait de votre activité professionnelle ou de celle des membres de votre famille, cela vous permettra même peut-être de voyager après le camp !

 

Si vous avez des questions ou besoin de précision sur certaines choses, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires ! Je répondrai du mieux que je peux.

Commentaires

comments

Ecrit par:

Cyril

Laisser un commentaire

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués (obligatoire):

CommentLuv badge

Revenir en haut