Bogota guide complet

Bogota mon guide complet

L’aéroport de Bogota ressemble à n’importe quel autre aéroport : du monde, des comptoirs, un Mc Donald, des gens qui veulent vous filer un taxi et des magasins en tout genre. Au final, la seule chose qui diffère vraiment ce sont les uniformes autour de soi et les conversations en espagnol. C’est donc ici le point de départ de mon aventure ! Un peu difficile de réaliser réellement qu’on a fait un trajet jusqu’à l’autre bout du monde.

Un taxi, un lieu pour déposer mon sac et je suis embarqué dans un premier voyage dans la ville. La ville est remplie de street art, beaucoup de murs remplis de graffs et de peintures. Bienvenue dans une ville où la culture est un point primordial et où les vendeurs de rues sont aussi courants que les boutiques conventionnelles.

Vous souhaitez faire un tour à Bogota mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous êtes donc au bon endroit !

Les lieux incontournables de Bogota

Bogota place Diaz VeladiLa place Diaz Vela di chorro de quevedo : une petite place située dans le quartier de Candelaria. De nombreuses personnes se rassemblent ici à toute heure de la journée pour se retrouver, manger quelque chose ou boire un coup le soir. C’est un lieu typique de Bogota ! Vous y retrouverez également plusieurs tentes de marchands ambulants auprès desquelles vous pourrez trouver de la nourriture et divers jus de fruits.

 

 

 

Bogota museo BoteroLe museo Botero : Botero est un des artistes les plus connus de Colombie, on retrouve de ses œuvres un peu partout (il y a même une place remplie de sculptures dans la ville de Medellin) et un musée lui est dédié. Son travail est très sarcastique et il crée une société où tous ont le même physique, bien portant pourrait-on dire ! Mais ce lieu comporte également des œuvres d’artistes bien connus par chez nous tels que Marc Chagal, Salvador Dali, Picasso ou encore Auguste Renoir. Le musée est entièrement gratuit et adjacent à 3 autres (eux aussi gratuits).

 

 

 

Bogota centre culturelLa Biblioteca Luis Angel Arango et le Centro Cultural Gabriel Garcia Marquez : Situés en face du museo Botero, ces lieux sont les plus fournis d’Amérique du sud en termes de quantité de documents de tous les continents. Mais c’est surtout l’architecture qui mérite le détour et bien une petite photo !

 

 

 

 

 Bogota Museo Del OroLe museo Del Oro : S’il y a un mot pour décrire cet endroit, c’est « brillant ». Comme son nom l’indique, l’histoire de l’or en Colombie y est racontée, de ses méthodes de fontes ancestrales à ses différentes utilisations religieuses à l’époque des premiers peuples d’Amérique du sud. Un lieu vraiment magique qui vous coûtera 3000 pesos (1,20 euros)

 

 

 

 Bogota Museo NacionalLe museo nacional : Si vous vous intéressez à l’histoire de la Colombie, aux momies ancestrales et à divers objets d’arts premiers à nos jours. Vous trouverez votre bonheur dans ce lieu dont l’entrée est gratuite pour tous.

 

 

 

 

 

Bogota Plaza Bolivar

La plaza de Bolivar : la place centrale de Bogota ! Presque collée au palais présidentiel, c’est la place de la liberté et vous y trouverez un bâtiment dédié à ces évènements importants, la cathédrale Primada, le palais de justice et l’hôtel de ville. Ainsi que des lamas et une centaine de pigeons ! Vous pourrez prendre une photo sur un lama si vous le souhaitez moyennant 3/4000 pesos (1,50 euros environ) ou encore donner à manger aux pigeons…ce que je ne recommande pas puisque vous allez être assailli par des dizaines de pigeons qui vont vouloir manger sur vous (le risque de fiente est trop élevé !).

 

Bogota MonserrateLe Monserrate : LA montagne de Bogota, vous avez plusieurs moyens d’y monter (une église sympatoche vous y attend ainsi que deux restaurants super luxueux.) et y découvrir la vue la plus haute de la ville que vous pourrez trouver ! Il y a deux moyens d’atteindre le sommet, la télécabine (8000 pesos pour un trajet aller simple) ou vos pieds (2,5 km de montée). Perso j’ai fait la montée en télécabine et la descente à pied. Pour l’anecdote, la montée du Monserrate est un chemin de pélerinage que certains font…sur les genoux ! Oui, oui, vous avez bien lu ! Sachant que le temps moyen de montée (sur les pieds) est de 50 min, je vous laisse tirer vos propres conclusions ! Accessoirement une course est organisée tous les ans et la montée la plus rapide a été de 15 min (probablement pas une personne qui a volé les pattes d’un kangourou).

Se déplacer dans Bogota

Bogota TransmilenioLe Transmilenio : Le réseau de bus que vous emprunterez le plus souvent si vous souhaitez vous déplacer à Bogota, c’est d’ailleurs le seul moyen de transport public qui existe (des bus privés existants mais dont les trajets sont assez compliqués à prévoir). Je vous conseille de payer 2000 pesos pour avoir une carte magnétique que vous pouvez recharger à l’avance (vous n’avez pas envie de faire 30 min de queue chaque fois que vous devez prendre un ticket), les heures de pointe sont assez violentes à Bogota et l’organisation chaotique des stations de bus n’aide pas tellement. Pour vous donner un exemple, les tourniquets d’entrée des stations sont les mêmes que ceux des sorties (attention : bouchons humains en perspectives) et les portes donnant accès aux bus sont les mêmes pour plusieurs bus, ce qui donne la situation suivante tous les jours : un attroupement d’une trentaine de personnes devant une des portes (déjà pas évident de bouger), le bus arrive et seulement 5 ou 6 personnes vont y monter sachant que tout le monde est devant la porte d’accès ! Concrètement l’organisation fait que, passé un certain nombre de personnes, tout le monde se marche un peu dessus. Mais sinon un trajet, peu importe lequel et le nombre de bus que vous prendrez, vous coûtera 1700 pesos (moins d’un euro). Faites attention car tous les bus ne s’arrêtent pas à tous les arrêts et ne fonctionnent pas toute la journée. Il faut un petit temps d’adaptation pour comprendre le labyrinthe de couleurs et de bus qui se présente devant vous quand vous observez le plan des lignes. Important : à partir de 22h il n’y a plus de bus qui circulent.

Bogota Taxi

Les taxis : prendre un taxi coûte cher en France et ce n’est franchement pas le moyen de transport qui me vient naturellement à l’esprit quand j’ai besoin de me rendre quelque part et pourtant ! En Colombie, et notamment dans les grandes villes, vous trouverez des taxis absolument partout. Pas une seule route sans une voiture jaune à l’horizon ! D’ailleurs les taxis sont vraiment accessibles (tout est une question de niveau de vie après c’est sûr…) et vous êtes sûr d’en trouver partout. Le prix varie selon la distance évidemment mais je n’ai jamais dépassé les 15000 pesos (6 euros) même pour des trajets plutôt longs.

Où loger ?

Bogota CandelariaLe quartier de Candelaria, quartier des voyageurs, c’est ici que vous aurez le plus de chance de trouver des auberges de jeunesses en centre ville. De plus, chaque auberge a sa nationalité et nombreux bars et restaurants de différentes nationalités sont installés à proximité. Vous trouverez ainsi l’auberge française, allemande, américaine etc…

Si vous souhaitez trouver un logement spécifique comme un petit appartement, je ne peux que vous conseiller de vous orienter vers le nord, le centre ou vers l’ouest : ce sont les quartiers plus « sûrs » de la ville. Evitez de vous promener trop loin vers le sud de la ville (le changement de décor se voit très vite) sans y être préparé car les deux gentils messieurs qui ont tenté de me voler la sacoche de mon appareil photo pourront en témoigner, c’est beaucoup moins safe ! Ce sont des lieux où les forces de l’ordre patrouillent moins et qui sont beaucoup plus isolés.

Les saveurs à ne pas rater

La nourriture, quelque chose de passionnant quand on arrive dans un pays qu’on ne connaît pas ! Nouvelles saveurs, nouveaux mélanges. Je peux vous garantir qu’en Colombie vous n’allez pas être déçu. Je me suis réduit grandement à quelques choix typiques car il y en avait vraiment trop !

ArepaArepa : Les arepas sont en fait l’équivalent du pain en Colombie, bien que la présence n’en soit pas systématique on peut en trouver un peu partout, à tous les repas et notamment auprès de nombreux vendeurs de rue. Il existe autant de recettes d’arepa que de régions colombiennes voire de personnes. Certaines sont a base de farine de maïs sucrée, d’autres a base de farine de blé ou encore avec du fromage.

 

 

 

Patacones

Patacon : le patacon est une banane plantain écrasée et frite, je peux vous assurer que ça rivalise avec n’importe quelle patate ! Il existe plusieurs manières de la faire (entière ou en petits morceaux) et cela diffère également selon la maturité de la banane. Plus la banane sera verte, plus il sera facile de l’étaler sans la briser ce qui donnera des grandes planches de banane.

 

 

 

 

TamalTamal : c’est le petit-déjeuner typique de l’Amérique du sud (sachant que chaque pays a sa recette) mais sur la généralité c’est une papillote (feuille de banane évidemment !) dans laquelle mijote de la viande (porc, poulet, bœuf, etc…) avec un accompagnement qui est souvent du riz et du maïs. Si vous n’avez pas peur de quitter votre café/chocolat chaud ou bol de céréales, c’est juste un régal (même le matin !)

Corrientazo : repas peu cher, complet et super bon. Souvent accompagné d’une soupe et de quelques fruits, il est rare que vous en sortiez avec la faim. En règle générale, vous ne sortirez pas avec la faim si vous allez dans les petits restaurants de rue ou typiques colombiens (évitez les subways, mc do etc…non seulement vous connaissez déjà, mais en plus vous mangerez moins, moins bon pour plus cher). Corrientazo est un terme général et les différents lieux où vous mangerez, auront des compositions différentes.

AguapanelaAguapanela : la panela est en fait du jus de canne à sucre solidifié après avoir été chauffé pour être transformé en une sorte de mélasse marron clair. Cela se trouve souvent en barre ou brique que vous cassez et faites fondre dans de l’eau chaude. C’est un peu le thé typique de l’Amérique du Sud. Aguapanela veut simplement dire de l’eau et de la panela.

Tous les fruits en général, la Colombie est le pays qui possède le plus de variétés de fruits ! Si la France est le pays où l’on peut manger un fromage différent par jour, il en est de même en Colombie pour les fruits. Il y en a beaucoup mais je vous mets mes préférés !

GranadillaGranadilla (j’en suis tombé amoureux…c’est juste fantastique tellement c’est bon !) : c’est un mélange entre le fruit de la passion et la grenade, c’est sucré et facile à manger.

 

 

 

 

 

Lulo

Lulo : on le trouve surtout en jus, un petit côté amer (très faible) le tout enrobé par un goût formidable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GuanábanaGuanabana : en jus c’est juste un régal, c’est un énorme fruit vert (plus gros qu’une noix de coco parfois), pas de comparaison possible, il faut goûter ! Demandez à mélanger son jus avec de la Mora de Castille, un vrai régal.

 

 

 

 

 

FeijoFeijo : personnellement je n’ai apprécié que moyennement et il n’y a pas de comparaison possible avec le goût de ce fruit, il faut essayer pour savoir !

Concrètement, boire des jus de fruits reviens à boire de l’eau chez nous. Dans certains restaurants, ils vous feront payer une bouteille d’eau alors que le jus de fruit est gratuit avec le plat que vous avez commandé. Faites attention si vous commandez un jus de fruit, ceux qui les préparent, rajoutent TOUJOURS du sucre (et plus ou moins d’eau), deux bonnes cuillères à soupe souvent. Donc n’oubliez pas de demander « Sin sucar » si vous ne souhaitez pas de sucre supplémentaire.

Bonnes adresses

Bogota bike tourBogota Bike Tour : Situé au Cr 3 n° 12-72 à la Candelaria, c’est un (comme son nom l’indique) tour de Bogota en vélo, il vous en coutera 30000 pesos (12 euros) pour 5h de vélo à travers la ville et pas seulement son centre. Ce qui est génial c’est que le guide vous fait visiter des parties un peu plus reculées de la ville comme le quartier industriel, un grand marché, une fabrique de café et évidemment tous les lieux culturels. C’est un lieu très sérieux et de qualité qui vous donnera un aperçu de la vie à Bogota.

 

 

 

La villaLa villa : Envie de boire quelques bières gratuites en soirée et de pratiquer différentes langues ? Au Cr 14A n° 83-56 se trouve le bar-club de La Villa. Tous les mardis soirs à partir de 17h c’est Gringo Tuesday ! Soirée internationale où chacun vient pratiquer la langue qu’il souhaite (anglais, allemand, français, espagnol principalement). L’ambiance y est très amicale et même si vous ne connaissez personne, il suffit de vous présenter à une table et de dire bonjour pour partir dans des heures de discussion. Bières gratuites ? J’ai dit ça ? Oui, oui ! Vous n’avez pas loupé l’info : pour tous les étrangers qui participent à cette soirée, vous avez le droit à une bière gratuite par heure. La Villa considère que vous aidez les clients colombiens à pratiquer et améliorer leur langue, donc à revenir, donc vous travaillez involontairement pour le lieu et on vous paye avec une bière par heure ! Elle est pas belle la vie ? A partir de 21h, les sièges sont retirés, la musique est lancée et c’est « club » jusqu’à l’aube !

Restaurant sans nom bien caché, très bon et pas cher : on pourrait croire que c’est une entrée d’immeuble d’habitation tellement la porte est petite, mais non c’est un restaurant (et très fréquenté d’ailleurs). Vous pourrez y manger de délicieux Corrientazo pour la modique somme de 8000 pesos (3 euros et quelques) et vous aurez pour cela une soupe, un jus de fruit, un plat bien rempli et une petite assiette de fruits frais ! A l’entrée, une personne vous donne un petit papier, gardez-le bien précieusement car c’est là-dessus que les serveurs notent ce que vous avez commandé et combien vous devez payer, on vous le demandera à la sortie pour prouver que vous avez bien réglé la note ! Ça vous intéresse ? Alors rendez-vous au Cl 13 n° 6-87 à Bogota

Rando vélo à BogotaLes rando vélo de Bogota tous les dimanches : j’étais assez ébahi quand j’ai vu l’installation mais c’est pourtant vrai. Tous les dimanches une partie des routes de la ville sont coupées ou régulées pour permettre à ceux qui le veulent de les pratiquer à vélo, en roller et même à pied. Le trajet ainsi construit fait plusieurs dizaines de kilomètres et fait tout un tour de la ville passant même par des routes semblables à des nationales. Vous trouverez le long du chemin des réparateurs ambulants au cas où vous avez un pneu crevé ou un frein défectueux.

Voilà ! J’espère que ce guide et ses bonnes adresses vous aideront dans votre découverte de la ville et que vous y prendrez autant de plaisir que j’en ai pris ! Des questions, suggestions ou rajouts ? N’hésitez pas à utiliser les commentaires !

Commentaires

comments

Ecrit par:

Cyril

Laisser un commentaire

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués (obligatoire):

CommentLuv badge

Revenir en haut